Le Sophrologue, un passeur de Bien-Etre

La sophrologie comment ça marche

La première fois que j’ai vécu une séance de sophrologie c’était un peu par hasard, beaucoup par curiosité, le tout empreint de pas mal de scepticisme. C’était une séance découverte, en groupe et je me suis dit, pourquoi pas ? Après les présentations d’usage nous nous sommes mis debout, les yeux fermés et nous avons… respiré: une main sur le ventre on a inspiré par le nez, gonflé le ventre comme un ballon puis on a soufflé tout doucement par la bouche, comme dans une paille. On a recommencé plusieurs fois en mettant une intention (on a inspiré le calme et on l’a diffusé dans notre corps). Ça paraît tout con, tout simple mais croyez-moi ça marche ! La voix calme et douce de la sophrologue commençait à agir et je sentais le calme me gagner. Nous avons aussi détendu le cou en disant non au stress puis oui au calme et pour terminer nous avons créé autour de nous une zone imaginaire de calme avec nos bras qui faisaient des mouvements de rotations de part et d’autre de notre bassin.

A ce stade je me sentais très détendue, j’avais envie de bailler, de dormir. Puis nous nous sommes assis et les yeux toujours fermés, la sophrologue nous a invité à relâcher notre corps de la tête aux pieds, zone après zone. Alors elle nous a demandé de nous projeter dans un lieu imaginaire ou pas, un lieu qui nous plaît, qui nous fait du bien, qui évoque pour nous le calme et la sérénité.

Images positives

Pour moi c’était le bord de mer et là il s’est passé un truc bizarre: j’étais à la fois sur ma plage préférée, humant les odeurs iodées, écoutant les sons agréables, observant le paysage, jouant avec le sable, plongeant dans la mer, et dans le même temps j’entendais toujours la voix de la sophrologue. J’ai dit bizarre, mais c’était aussi génial de pouvoir voyager aussi simplement par la pensée. J’avais perdu la notion du temps, je me laissais aller à cette sensation de bien-être. Puis graduellement, nous avons repris contact avec le réel en bougeant doucement les mains, les pieds, en nous étirant, en respirant profondément et en soufflant fort.

Une fois remis de nos émotions, nous avons échangé nos impressions, parlé de nos ressentis.

Je me sentais bien, détendue et en même temps pleine d’énergie. Je ne sais pas comment expliquer cette sensation paradoxale. La sophrologie je pourrais la définir comme une sorte de massage du cerveau, qui fait du bien au corps et au mental. Et le sophrologue comme un passeur de bien-être.

Et vous ? Parlez-nous de votre première fois en sophrologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *